Dans la carcasse d’un vieux châtaignier

Premiers essais de sculpture dans le tronc d’un vieux châtaignier trouvé dans les montagnes, en Cévennes.

Publicités

Modillons & trumeau à Beaulieu

BC684011-28B6-46A3-B613-E3ECA9CF85EF

Escale graphique à Beaulieu-sur-Dordogne près de l’abbatiale romane.
Magnifique tympan sculpté de 1130 avec son Christ, sans mandorle ; son saint-Pierre, avec ses clés ; ses enfers avec trois monstres hybrides ; ses juifs soulevant leur tunique pour montrer leur circoncision et ses trépassés soulevant… le couvercle de leur tombeau.
L’atlante ployé sous le poids du linteau appartient au trumeau. Il figure, avec ses acolytes latéraux, les trois âges de la vie.
Les modillons du chevet ne sont pas tous visibles : certains sont dissimulés par un échafaudage. On peut cependant dessiner les autres avec des jumelles.

9AEE0AB8-CDA3-4772-ACC8-5A90F114C3F8

L’Oujevipo à Chevilly-Larue

Série de dix « affiches » réalisées pour la présentation chevillaise de l’exposition OUJEVIPO à l’invitation de Xavier Girard qui a opéré une sélection de 10 parmi les 2000 jeux vidéo chroniqués par Pierre Corbinais sur Oujevipo.fr.

Il ne s’agit pas de gravure au sens propre. D’estampes, peut-être…
Le processus d’impression fait bien appel à un presse taille douce. Les différentes matrices permettent bien de faire des images multiples.
Mais la plupart des matrices sont réalisées par découpage dans des feuille de PVC récupérées dans la rue devant des boutiques : il s’agit de publicités imprimées.
Le découpage se fait aux ciseaux et cutter, sur le modèle des pochoirs en une seule partie, sans contreforme (première hybridation, car plus que la tradition, c’est l’hybridation, le mélange et l’invention ou bricolage qui m’intéressent).

Au moment de l’encrage a lieu la seconde hybridation : contrairement à la logique de la gravure en taille d’épargne qui utiliserait plusieurs matrices pour plusieurs passages – une couleur par passage – j’encre directement ma matrice fine en PVC en différentes couleurs, au rouleau, mais à la façon d’un peintre qui bariolerait son support.
Puis l’impression est « traditionnelle », mis à part le fait que les matrices se recroquevillent un peu à la manière de feuilles à cigarettes et qu’il n’est pas toujours facile de les « discipliner ».
La troisième entorse concerne l’inscription des titres. Pas de matrice, ni en plomb, ni en bois ; mais un patient coloriage au bic et au feutre, par décalque, avec dévotion et sans retour.

bic-bear

Exposition à la Maison des arts plastiques à Chevilly-Larue, dans le Val de Marne du 18 mars au 8 avril 2017.

Enviro-Bear 2010

enviro-bear5 Premiers visuels d’une série de 10 affiches commandées pour l’exposition Oujevipo à Chevilly-la-Rue du 18 mars au 8 avril 2017. Petit montage Photoshop d’une image qui sera, à terme, imprimée à partir de matrices découpées passées sous presse…

Enviro-Bear : un jeu de Justin Smith avec un ours dans une voiture.
Un « jeu intéressant » chroniqué par Pierre Corbinais sur Oujevipo.fr.

affiches des Monstres à la Briche

Impression d’affiches au Siphonophore, à Saint-Denis, dans l’atelier de Anatole Wiener.
Les Monstres : ce sera au 108 à l’initiative du Café des Enfants & de la Ressource AAA.
Les affiches ont été imprimées du samedi 24 au lundi 26 septembre 2016, en trois passages, sur une presse typo FAG.
Les objets glanés dans le hangar de la Ressourcerie, à Saint-Jean-de-la-Ruelle, avaient d’abord été mis à hauteur typographique.
Les textes sont composés en caractères bois et plomb.

 

spectacle d’ombre à la belle étoile

La grande hélice

Un jour, quelque part, un homme était amoureux d’une femme très belle qui s’appelait Callisto.
L’homme était déjà marié… mais avec une autre femme avec laquelle il avait déjà des enfants. L’homme s’appelait Zeus, la femme Héra. Ils vivaient ensemble sur L’olympe.
C’est donc l’histoire d’un drame conjugal, une forme de Feydeau antique. Homme adultère, jalousie, mensonge et double-jeu : tout est là. Seuls les placards où cacher son amante changent et sont remplacés par des bosquets profonds, ombragés et odorants.

Un jour, nécessairement, le ventre de Callisto s’arrondit (j’ai oublié de vous dire que la femme très belle s’appelait Callisto). Un bébé naquit… et Zeus, malgré d’intenses efforts, ne pu cacher qu’il était le père. Héra, jalouse et humiliée, pour se venger de cette femme plus belle qu’elle et afin de l’escamoter au regard concupiscent de son mari, transforma Callisto en ourse et son fils en petit ours.

Zeus se détourna de Callisto, ne s’occupa pas davantage de son fils illégitime. Tout rentrait donc dans l’ordre ; tout allait pour le mieux… d’un certain point de vue.

Mais, il advint qu’un jour des chasseurs (c’est souvent avec eux que commencent les problèmes) lâchèrent leur meute de chiens méchants sur la piste des deux ours. La grande ourse ralentie dans sa fuite par le petit ours qu’elle devait protéger des crocs acérés des molosses fut bientôt encerclée. Nul endroit où fuir ! Sa mort était certaine.

Zeus, alerté par un sombre pressentiment et, aussi il faut le dire, dérangé pendant la sieste, descendit de l’Olympe pour voir qui pouvait produire un tel tapage ! Pris de pitié pour Callisto, qu’autrefois il aima et dont il causa la chute, Zeus transforme la grande ourse et le petit ours en constellation afin de les soustraire aux crocs meurtriers. Ils y sont toujours.

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Héra aurait pu s’affirmer satisfaite d’une telle fin, choisir l’apaisement et l’oubli. Mais sa jalousie ne fut que ravivée par cette amante portée aux nues.
Dans un accès ultime de hargne, elle alla voir Téthys, c’est-à-dire la mer, qui fut sa nourrisse et lui fit un affreux chantage affectif.
Elle exigea d’elle qu’elle condamne et repousse, humilie une dernière fois Callisto. C’est pour cette raison que, parmi toutes les constellations de l’hémisphère nord, depuis que la Terre tourne et à jamais, seules deux ne passent jamais sous la ligne d’horizon et par les flots marins jamais ne sont baignés.

premiers monstres

Création de l’affiche du futur festival « Les Monstres » : passage sous presse des premiers objets glanés à Saint-Jean-de-la-Ruelle, dans le stock de la ressourcerie.

Second passage sous presse, nouvelle composition, collaboration avec Xavier.

Travail sur les matrices : sélection, mise à hauteur, composition…

Passage sous presse après mise à hauteur.

Projet de diptyque avec texte et image.

DIPTYQUE1

 

ombres & musique chelou

Fête des 01, 108 rue de Bourgogne, samedi 7 mai

16h30, au Chafoin : spectacle ombres et musique chelou

Paul mixe et triture une musique concrète à partir d’une ribambelle de petits objets.
Moi, je raconte des histoires à partir de silhouettes, elles aussi bricolées, récupérées, assemblées à partir de matériaux communs.

Programme de la fête des 01

Arcimboldo Picasso

Quelques photographies des affiches composées et imprimées par les enfants cet après-midi. Atelier impressions modulaires au sein d’une semaine que la Recyclerie consacrait au carnaval. Nous étions accueillis par le 108. Philippe a mis quelques images aussi ici.

Les affiches ce sont ensuite un peu baladées.