visage de la démence

Les yeux exorbités du terrible samouraï-assassin du Château de l’araignée.
L’impitoyable Onimaru hirsute des Hauts de Hurlevent.
La fureur convulsive des acteurs de Kurosawa et Yoshida réactive le potentiel de destruction dont sont porteurs les divinités primitives du Japon animiste.

Fujin (風神) – un des plus anciens dieu Shinto – était présent à la création du monde. Monumental, terrible, grimaçant, il comprime dans un sac qu’il maintient serré sur son dos, l’ouragan des puissances destructives.

Fujin, kami du vent, Sanjusangen-do, Kyoto.
Gravure en taille d’épargne et impression typographique au plomb (2012) pour un livre collectif aux Éditions Artegraf.

 

Publicités

équinoxe, Halloween & Calaveras

Quinze jours après, retour au 106 rue de Bourgogne pour la seconde étape : impression sur les textiles collectés par la Recyclerie des matrices gravées sur linoléum par Carole, Cécile, Danièle, Guillaume, José, Michaël.

Nasreddin Hodja, un vieux compagnon de route déjà !

Un projet – d’abord sous forme de petit théâtre d’ombres, puis de livre imprimé en taille d’épargne et typo – à partir de l’histoire de Nasreddin Hodja qui va au marché.


Plus exactement cela part de son fils, qui ne se trouve pas beau… C’est ensuite qu’ils harnachent l’âne et vont au marché écouter l’avis des badauds, quidams et gens. Le projet ici sous forme de chemin de fer, dans la perspective d’un travail imprimé en plusieurs passages et donc jouant des superpositions, transparences avec un jeu de modules qui confine à l’arbitraire et à l’absurde au fur et à mesure de la progression.
Nasreddine3
NasreddinePageGarde
Nasreddine2 Nasreddine4 Nasreddine6
Nasreddine5 Nasreddine7 Nasreddine8 Nasreddine9 Nasreddine10
Nasreddine1NasreddineFin

le baptême du l’encre pour Louison-la-douce

Avec Louison-la-douce, la petite presse taille-douce, on a bien travaillé. Et tard! Lucile et Xavier étaient venus m’accompagner pour imprimer des cœurs, trompes de Fallope, utérus, poumons et autres aortes, valvules ou clapets sur les vêtements dénichés dans le trésor de guerre de la ressourcerie AAA. Encrage et impression dans l’effervescence et, cela va sans dire, avec quelques seize-64 et une petite Kerf blonde de Telgruc-sur-mer. Carole, Lucile, Violaine, Xavier et Energol avaient gravé quelques jours plus tôt les matrices sur du linoléum de sol. Exposition éphémère avant clôture et déménagement de la ressourcerie: le vendredi 6 février, à 18h, 67 rue des carmes à Orléans. Photos © Xavier Girard / Graphiscop, février 2015

l’amour

En cheville avec la ressourcerie AAA, un projet de surimpression textile. En avance de quelques semaines sur la saint-valentin: quelques cœurs animaux pour jouer avec les pieds-de-poule, rayures, léopards ou motifs Hawaï du stock de vêtements récupérés. De quoi effectuer, aussi, les premiers essais d’impression avec Louison, la petite presse taille-douce!

casse programmée

Dessin préalable sous Illustrator des lettres à partir d’une grille régulière. Chaque glyphe a la même proportion de 8 sur 12 et donc la même chasse afin de faciliter le travail de composition des textes au moment de l’atelier.
Aucune courbe, un caractère anguleux formé de segments rectilignes –ce qui, a posteriori, au moment de saisir les coordonnées x y z directement dans le code pour suppléer aux bugs d’Inkscape et afin de générer le G-code, s’est avéré plutôt efficace.
Inkscape est un équivalent libre de Illustrator –donc un logiciel de dessin vectoriel– qui permet de générer le G-code à partir de l’extension Gcode tool. Le G-code étant le langage informatique employé pour commander la fraiseuse numérique.


photo © Energol