L’Oujevipo à Chevilly-Larue

Série de dix « affiches » réalisées pour la présentation chevillaise de l’exposition OUJEVIPO à l’invitation de Xavier Girard qui a opéré une sélection de 10 parmi les 2000 jeux vidéo chroniqués par Pierre Corbinais sur Oujevipo.fr.

Il ne s’agit pas de gravure au sens propre. D’estampes, peut-être…
Le processus d’impression fait bien appel à un presse taille douce. Les différentes matrices permettent bien de faire des images multiples.
Mais la plupart des matrices sont réalisées par découpage dans des feuille de PVC récupérées dans la rue devant des boutiques : il s’agit de publicités imprimées.
Le découpage se fait aux ciseaux et cutter, sur le modèle des pochoirs en une seule partie, sans contreforme (première hybridation, car plus que la tradition, c’est l’hybridation, le mélange et l’invention ou bricolage qui m’intéressent).

Au moment de l’encrage a lieu la seconde hybridation : contrairement à la logique de la gravure en taille d’épargne qui utiliserait plusieurs matrices pour plusieurs passages – une couleur par passage – j’encre directement ma matrice fine en PVC en différentes couleurs, au rouleau, mais à la façon d’un peintre qui bariolerait son support.
Puis l’impression est « traditionnelle », mis à part le fait que les matrices se recroquevillent un peu à la manière de feuilles à cigarettes et qu’il n’est pas toujours facile de les « discipliner ».
La troisième entorse concerne l’inscription des titres. Pas de matrice, ni en plomb, ni en bois ; mais un patient coloriage au bic et au feutre, par décalque, avec dévotion et sans retour.

bic-bear

Exposition à la Maison des arts plastiques à Chevilly-Larue, dans le Val de Marne du 18 mars au 8 avril 2017.

Carnaval – affiches combinatoires

Découpages préparatoires en papier avant fabrication des matrices combinatoires, sans doute en contre-plaqué.
Projet d’atelier à la Ressourcerie avec des enfants ; impression d’affiches en 40×60.

paume de pain / identité visuelle

« Le pain gonfle en prenant la forme de la paume du boulanger.
Le porter à sa bouche, c’est comme serrer la main de celui qui l’a pétri. » (Erri de Luca)

Paume de Pain : pain bio au levain naturel sur la Croix-rousse, à Lyon.
À partir des dessins et du travail modulaire typo de David, quelques dessins à l’encre et combinaisons typo.

Et à la fin cela a donné ça : typo modulaire sur le principe de la Fregio Mecano conçue dans les années 1920 en Italie par Giulio da Milano, ici dessinée et découpée par David qui a aussi fabriqué l’enseigne, installé les vinyles sur la vitrine et imprimé les sacs.

Marcel Bascoulard

Marcel Bascoulard, peintre-clochard, découvert en juin dans l’exposition des Cahiers dessinés à la Halle-saint-Pierre.
Pendant quarante ans il a dessiné les rues de Bourges en collant au rendu photographique et en allant jusqu’à imiter, autour des images, les marges apparues au tirage qui sont les stigmates du travail d’agrandissement. Bordures, cadres souvent rognés sur les reproductions.

de Cox à Lebedev en passant par Jochen Gerner ou Tsuji Yuji

Quelques illustrateurs que l’ont peut croiser sur 7plis.com… ou ailleurs.

Vladimir Lebedev(1891-1967) /////////////////////\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\////////////////

Jean Alessandrini (né en 1942) /////////////////////\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\////////////////

Paul Cox /////////////////////\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\////////////////

blexbolex /////////////////////\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\////////////////

Jochen Gerner /////////////////////\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\////////////////

Matti Hagelberg /////////////////////\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\////////////////

Tsuji Yuji /////////////////////\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\////////////////
Dessins au stylo feutre de quartiers de villes imaginaires, présenté dans une exposition d’Art brut japonais à la Halle Saint-Pierre en 2010.

de futurs monstres

Affiches en chantier pour un futur atelier de détournement-recyclage collectif au 106.

l’amour, toujours

Pauvre sens et pauvre mémoire M’a Dieu donné, le roi de gloire, Et pauvre rente Et froid au cul quand bise vente : Le vent me vient, le vent m’évente L’amour est morte Ce sont amis que vent emporte. (Ruteboeuf, vers 1230-1285, La guigne d’hiver)

essai impression

© xavier girard 2015


l’amour

En cheville avec la ressourcerie AAA, un projet de surimpression textile. En avance de quelques semaines sur la saint-valentin: quelques cœurs animaux pour jouer avec les pieds-de-poule, rayures, léopards ou motifs Hawaï du stock de vêtements récupérés. De quoi effectuer, aussi, les premiers essais d’impression avec Louison, la petite presse taille-douce!